Blog
>
Guides de l'entrepreneur
>
Ouvrir une charcuterie : Guide complet 2023

Ouvrir une charcuterie : Guide complet 2023

Découvrez tout ce qu'il faut savoir pour ouvrir une charcuterie : capital social, codes NAF/APE, investissement initial et solutions de financement, co-fondateurs, employés, horaires de service, clients cibles, concurrents, défis, formations... Zoom sur le marché français de la charcuterie et ses différentes typologies. Trouvez toutes les informations nécessaires pour créer et développer votre entreprise.

SOMMAIRE
Charcutière utilisant une trancheuse

Carte d'identité d'une charcuterie :

Description : Une charcuterie est un commerce spécialisé dans la vente de produits de charcuterie, tels que des saucisses, des jambons, des pâtés, des terrines, des rillettes et d'autres spécialités à base de viande.

Elle propose une sélection de produits de qualité, souvent préparés de manière artisanale, en utilisant des méthodes traditionnelles de transformation de la viande.

Capital social moyen : Le capital social moyen d'une charcuterie peut varier en fonction de la taille de l'entreprise, de la gamme de produits proposés, de l'emplacement et de la réputation de la charcuterie. En moyenne, il peut être compris entre 50 000€ et 200 000€.

Code NAF / Code APE : Le Code NAF (nomenclature d'activités française) et le Code APE (activité principale exercée) pour les charcuteries sont les mêmes : 1013A - Charcuterie.

Investissement initial : Le coût de démarrage d'une charcuterie peut varier en fonction de plusieurs facteurs, tels que l'emplacement, la taille du magasin, les équipements nécessaires pour la production et la vente des produits, les frais d'aménagement, les stocks de viande, les dépenses liées à la réglementation alimentaire et à l'hygiène, ainsi que les frais de marketing et de publicité. En moyenne, cela peut coûter entre 50 000€ et 300 000€.

Nombre de co-fondateurs (moyenne) : Le nombre de co-fondateurs d'une charcuterie peut varier, mais il est courant d'avoir un ou plusieurs fondateurs ayant une expertise dans le domaine de la charcuterie, une connaissance des méthodes de transformation de la viande et une expérience en gestion d'entreprise.

Nombre d'employés (moyenne) : Le nombre d'employés dans une charcuterie dépend de la taille de l'entreprise, de la gamme de produits proposés et de la production en interne. En moyenne, une charcuterie peut compter entre 2 et 10 employés, y compris des charcutiers, des vendeurs, du personnel de production et du personnel administratif.

Horaires d'ouverture typiques : Les horaires d'ouverture d'une charcuterie peuvent varier en fonction des habitudes locales et de la demande de la clientèle. En général, les charcuteries sont ouvertes du mardi au samedi, de 8h à 19h, avec des horaires adaptés pour répondre à la demande des clients, notamment pendant les périodes de fêtes et d'événements spéciaux.

Clients cibles : Les clients cibles d'une charcuterie sont principalement des amateurs de viande et de produits de charcuterie de qualité. Il peut s'agir de particuliers, de restaurateurs, de traiteurs et d'autres professionnels de l'alimentation à la recherche de produits frais et savoureux.

Les charcuteries peuvent également attirer une clientèle touristique intéressée par les spécialités régionales et locales.

Emplacement cible : Les charcuteries sont souvent situées dans des zones résidentielles ou des quartiers commerçants où elles peuvent attirer une clientèle locale fidèle.

L'emplacement doit offrir une bonne visibilité, une accessibilité facile pour les clients, un espace suffisant pour la préparation et la vente des produits, ainsi qu'un environnement propice à la conservation et à la fraîcheur des produits.

Concurrents : Les charcuteries peuvent faire face à une concurrence avec d'autres charcuteries locales, des supermarchés, des épiceries fines et des traiteurs proposant des produits similaires.

Pour se démarquer, les charcuteries doivent offrir des produits de qualité, des spécialités régionales, des conseils personnalisés, un service client attentif et des innovations dans les recettes et les présentations.

Défis à relever : Les défis communs auxquels une charcuterie peut être confrontée incluent la gestion des approvisionnements en viande de qualité, le respect des normes sanitaires et de sécurité alimentaire, la fidélisation de la clientèle, la gestion des coûts de production et des prix de vente, ainsi que l'adaptation aux tendances et aux nouvelles préférences des consommateurs en matière d'alimentation.

Formations nécessaires : Pour travailler dans une charcuterie, il est recommandé d'avoir une formation en charcuterie, en boucherie ou en cuisine.

Une connaissance approfondie des différentes viandes, des techniques de transformation, de la salaison, de la cuisson et des normes d'hygiène est essentielle.

Les charcutiers peuvent également participer à des formations continues pour se tenir au courant des nouvelles techniques, des réglementations alimentaires et des tendances culinaires.

Zoom sur le marché de la charcuterie en France

Le marché de la charcuterie en France est un secteur important de l'industrie alimentaire. La charcuterie française est appréciée à la fois sur le marché intérieur et à l'étranger pour sa qualité, sa diversité et son savoir-faire traditionnel.

Voici un aperçu du marché de la charcuterie en France :

Produits variés :

Le marché de la charcuterie en France offre une grande diversité de produits, allant des saucissons, des jambons et des pâtés aux terrines, aux rillettes et aux produits fumés. Chaque région de France a ses spécialités charcutières, reflétant les traditions culinaires et les recettes locales.

Savoir-faire traditionnel :

La charcuterie française est réputée pour son savoir-faire traditionnel transmis de génération en génération. Les charcutiers français accordent une grande importance à la sélection des matières premières de qualité, au respect des méthodes de fabrication traditionnelles et à l'utilisation de recettes authentiques pour obtenir des saveurs et des textures uniques.

Qualité et labels :

La qualité des produits de charcuterie en France est réglementée par des normes strictes. De nombreux produits de charcuterie bénéficient de labels de qualité tels que l'Appellation d'Origine Contrôlée (AOC), l'Indication Géographique Protégée (IGP) et le Label Rouge, garantissant l'origine géographique, les méthodes de production traditionnelles et la qualité supérieure des produits.

Distribution :

La charcuterie en France est vendue dans différents canaux de distribution, notamment les boucheries-charcuteries traditionnelles, les grandes surfaces, les supermarchés, les marchés locaux et les épiceries fines.

Les boucheries-charcuteries artisanales offrent souvent une sélection plus large de produits de charcuterie, avec un service personnalisé et des conseils des artisans charcutiers.

Évolution des préférences des consommateurs :

Les préférences des consommateurs évoluent dans le marché de la charcuterie en France. De plus en plus de consommateurs recherchent des produits de charcuterie de qualité, fabriqués avec des ingrédients naturels, sans additifs artificiels et sans conservateurs.

La demande de produits charcutiers biologiques et issus de l'élevage responsable est également en croissance.

Exportation :

La charcuterie française est appréciée à l'étranger, ce qui contribue aux exportations françaises. Les produits de charcuterie français sont exportés vers de nombreux pays, notamment les pays européens, les États-Unis, le Canada, l'Asie et le Moyen-Orient. Les consommateurs étrangers apprécient la qualité, la variété et l'authenticité des produits charcutiers français.

Évolution des habitudes alimentaires :

Les habitudes alimentaires évoluent également sur le marché de la charcuterie en France. De plus en plus de consommateurs cherchent à réduire leur consommation de viande et à adopter des régimes alimentaires plus équilibrés et plus sains. Cela a conduit à une demande croissante de charcuterie à base de viandes maigres, de volaille et de produits végétaux.

En conclusion, le marché de la charcuterie en France est un secteur important de l'industrie alimentaire. La charcuterie française est appréciée pour sa diversité, son savoir-faire traditionnel et sa qualité.

Les préférences des consommateurs évoluent vers des produits de charcuterie de qualité, naturels et responsables. La charcuterie française jouit également d'une bonne réputation à l'étranger, ce qui stimule les exportations.

Typologies de charcuteries

Une charcuterie est un établissement spécialisé dans la vente de viandes et de produits dérivés de porc, tels que les saucisses, les jambons, les pâtés, les terrines, les rillettes, les salamis, etc.

Voici quelques typologies de charcuteries :

Charcuterie traditionnelle :

Ce type de charcuterie se concentre sur la production et la vente de charcuterie artisanale faite maison. Elle peut proposer une large sélection de produits frais et préparés, fabriqués selon des recettes traditionnelles et des méthodes artisanales.

Ces charcuteries mettent souvent l'accent sur la qualité des ingrédients, les techniques de transformation artisanales et la préservation des saveurs traditionnelles.

Charcuterie fine :

Les charcuteries fines sont des établissements haut de gamme qui proposent des produits de charcuterie de qualité supérieure.

Elles peuvent se spécialiser dans des produits régionaux ou internationaux, offrant des variétés de saucisses, de jambons et de salamis haut de gamme provenant de diverses régions réputées pour leur charcuterie.

Ces charcuteries visent à fournir des produits d'exception, souvent accompagnés de conseils sur les accords mets-vins ou les associations de saveurs.

Charcuterie traiteur :

Certaines charcuteries se spécialisent dans les services traiteur, fournissant des plateaux de charcuterie pour les événements, les réceptions ou les occasions spéciales.

Elles proposent des assortiments de charcuterie soigneusement sélectionnés, souvent combinés avec des fromages, des fruits, des pains et d'autres accompagnements. Ces charcuteries peuvent également proposer des plats préparés à base de charcuterie, tels que des quiches, des tartes ou des sandwichs.

Charcuterie régionale :

Ces charcuteries se concentrent sur les produits de charcuterie typiques d'une région spécifique. Elles peuvent proposer des spécialités locales, des recettes traditionnelles et des produits uniques propres à la région.

Cela peut inclure des saucissons, des pâtés ou des jambons spécifiques à la culture et à la gastronomie régionales.

Charcuterie bio ou spécialisée :

Certaines charcuteries se spécialisent dans les produits de charcuterie biologiques, en mettant l'accent sur des ingrédients issus de l'agriculture biologique, des méthodes de production durables et respectueuses de l'environnement.

Il peut également exister des charcuteries spécialisées dans les produits de charcuterie végétariens ou végétaliens, en proposant des alternatives à base de plantes.

Assortiment de charcuterie

Les besoins de financement pour ouvrir une charcuterie

Pour ouvrir une charcuterie, vous aurez besoin de financements pour couvrir divers aspects de votre entreprise.

Voici quelques-uns des principaux besoins de financement à considérer :

Capital de démarrage :

Vous devrez disposer d'un capital de démarrage pour couvrir les coûts initiaux tels que l'achat ou la location d'un local, l'achat d'équipements de charcuterie, l'aménagement du magasin, l'achat de stock de produits, etc.

Frais de licence et de permis :

Dans de nombreux pays, vous devrez obtenir des licences et des permis spécifiques pour exploiter une charcuterie. Ces frais peuvent varier en fonction de votre emplacement et des réglementations locales.

Rénovations et aménagements :

Vous devrez peut-être effectuer des rénovations ou des aménagements spécifiques dans le local pour répondre aux exigences sanitaires et de sécurité. Les coûts associés à ces travaux doivent être pris en compte.

Achats d'équipements :

Les équipements de charcuterie essentiels, tels que les machines à découper, les hachoirs à viande, les armoires de réfrigération, les balances, etc., peuvent représenter un investissement important. Assurez-vous d'inclure ces coûts dans votre plan de financement.

Approvisionnement en stock :

Vous aurez besoin d'un stock de produits pour démarrer votre activité. Cela comprendra une variété de charcuteries, des viandes et des produits connexes. Calculez les coûts d'achat initial ainsi que les dépenses récurrentes pour maintenir votre stock.

Marketing et publicité :

Pour attirer des clients dans votre charcuterie, vous devrez peut-être consacrer des fonds à des activités de marketing et de publicité. Cela peut inclure la création d'un site web, des campagnes publicitaires locales, des flyers, etc.

Salaires et charges sociales :

Si vous prévoyez d'embaucher du personnel, vous devrez inclure les coûts des salaires et des charges sociales dans votre plan de financement.

Fonds de roulement :

Il est essentiel de disposer d'une réserve de fonds de roulement pour faire face aux dépenses courantes, comme le paiement des fournisseurs, les frais d'exploitation, les frais d'électricité, etc., jusqu'à ce que votre entreprise commence à générer des revenus réguliers.

Il est recommandé de préparer un plan d'affaires détaillé qui inclut tous ces aspects financiers. Ce plan vous aidera à estimer avec précision vos besoins de financement et à présenter votre projet aux banques ou aux investisseurs potentiels pour obtenir un financement adéquat.

Les solutions de financement

Il existe plusieurs solutions de financement pour ouvrir une charcuterie.

Voici quelques options courantes :

Fonds propres :

Utilisez vos propres économies ou investissements personnels pour financer une partie ou la totalité de votre projet. Cela démontre également votre engagement envers l'entreprise, ce qui peut être bénéfique pour attirer d'autres investisseurs potentiels.

Prêts bancaires :

Vous pouvez solliciter un prêt commercial auprès d'une banque ou d'une institution financière. Présentez un plan d'affaires solide et assurez-vous d'avoir une bonne cote de crédit personnelle et les garanties nécessaires pour augmenter vos chances d'obtenir un prêt à des conditions favorables.

Subventions et aides gouvernementales :

Renseignez-vous sur les subventions ou les aides financières offertes par les organismes gouvernementaux locaux, régionaux ou nationaux. Certaines régions peuvent proposer des programmes spécifiques pour soutenir les petites entreprises ou le secteur de l'agroalimentaire.

Investisseurs privés :

Vous pouvez rechercher des investisseurs privés intéressés par votre projet de charcuterie. Cela peut impliquer de présenter votre idée à des investisseurs individuels, des sociétés de capital-risque ou des groupes d'investissement. Ils peuvent apporter des fonds supplémentaires en échange d'une participation dans votre entreprise.

Crowdfunding :

Le crowdfunding est devenu populaire ces dernières années. Vous pouvez créer une campagne de financement participatif en ligne pour attirer des contributions financières de la part de personnes intéressées par votre projet. Assurez-vous de proposer des contreparties attrayantes pour encourager les contributions.

Partenariats commerciaux :

Explorez des possibilités de partenariat avec des entreprises complémentaires, telles que des fournisseurs de viande ou des producteurs locaux. Ils peuvent être disposés à investir dans votre charcuterie en échange d'une relation commerciale mutuellement bénéfique.

Leasing et location-vente :

Au lieu d'acheter directement des équipements coûteux, vous pouvez envisager de les louer ou d'opter pour une option de location-vente. Cela vous permet de réduire les coûts initiaux et de différer les paiements sur une période donnée.

N'oubliez pas que chaque option de financement a ses avantages et ses inconvénients. Il est recommandé de consulter un expert financier ou un conseiller en affaires pour évaluer les meilleures options en fonction de votre situation spécifique.

Liens utiles pour ouvrir une charcuterie

CNCT - Les Artisans Charcutiers Traiteurs-Confédération

Les entreprises françaises de charcuterie traiteur

Confédération Française de la Boucherie, Boucherie-Charcuterie, Traiteur - CFBCT

Ouvrir une charcuterie : Les étapes

J.P - B.B

Découvrir

J.P - B.B

Découvrir